Simon and Jérôme: The Transfer

After Courtney’s month of treatment to stabilize her hormone levels, the results of her blood test came back positive and we could now consider a transfer during her next cycle. We had the results at the end of April and Courtney’s next cycle arrived very quickly on Sunday, May 5th.

To our relief, we could finally move on to the medical procedure of the transfer. On Monday, Courtney received information from our clinic regarding what medications to take over the next several days. At the end of 10 days of treatment, Courtney went to do an ultrasound next to her home to verify that the treatment had worked well and that we could, therefore, schedule a transfer a few days later.

During this ultrasound, we did not receive the results directly. They were sent to the clinic and the wait was long before they were confirmed. Fortunately, the doctor who examined Courtney told her that it would be good, which is rarely the case. Following our nurse’s confirmation, we set the date for the transfer in Toronto, which was 6 days later (May 23). It was so exciting!

Courtney was given new instructions for taking the medications, and now she had to be injected with needles. She hates needles, so it was no easy task. Fortunately, we sent her plenty of mental courage despite the distance, and her husband and daughters helped her for this part. We are lucky to be a real team!

At that time, we had to make transportation and hotel reservations so that Courtney could travel to Toronto for the transfer. It was an eventful moment because as in all travels there were turbulences and unforeseen events. And in this case, it was the reservation of plane tickets that was an issue. Indeed, we thought we booked the hotel and the two flights back-to-back, but three days before departure, the airline announces that the return flight was canceled.

It was a climb of stress that we had to treat away from home because, to make matters worse, we were travelling 800 km from home for a surprise birthday of a friend. After several calls and negotiations with the airline, we finally found a return flight! Courtney was accompanied by very relaxed and accompanied by her husband, so reassured.

My husband Simon could not take part in the video conference because he was in training at that time and could not be released to his regret. This exchange, even by interposed phones, was a moment of extraordinary sharing. I saw Courtney looking at us with future mother’s eyes and for my part I must say that this moment has created impressive links. We understood then that we are entering into an attachment stronger than the will to make a child. An attachment that makes us understand that all our life we ​​will be bonded with this wonderful woman who has given us hope to become parents one day.

The transfer only lasts a few moments and it was amazing how fast it was. During these twenty minutes, we were able to exchange directly with the entire medical team, who also did their best to integrate us into the transfer. We are very grateful!

After the transfer, Courtney took us on a ride with her husband, sending us photos of Toronto, including photos from the CN Tower hundreds of feet above the void! For several days, the waiting times are endless, and we only want one, it is to accelerate the time to have the first results (urinary pregnancy test) and at the same time we are always afraid that this one is negative. After 7 days of waiting, we received the urinary pregnancy test video that Courtney had done for us.

But to discover the results of this one, it will be necessary to wait until next month. Promised, we come back soon to tell you the rest of our journey and our dream team!

Le transfert

A l’issue du mois de traitement pour stabiliser un taux, les résultats de la prise de sang nous étaient revenus positifs et nous pouvions donc envisager un transfert lors du prochain cycle de Courtney. Nous avons eu les résultats fin avril et le nouveau cycle de Courtney est arrivé très vite début mai, le dimanche 5 mai plus exactement.

Nous pouvions enfin commercer la procédure médicale à notre plus grand soulagement à tous 😉 Le lundi, Courtney a donc reçu de notre clinique les informations médicales concernant la prise des médicaments pour les prochains jours. A l’issue de 10 jours de traitement, Courtney est allée faire une échographie à côté de chez elle pour vérifier que le traitement avait bien fonctionné et que nous pouvions donc programmer un transfert quelques jours plus tard.

Lors de cette échographie, nous ne recevons pas les résultats directement. Ils sont envoyés à la clinique et l’attente est longue (même si elle ne dure en général qu’une journée) avant d’avoir leur confirmation (heureusement, le médecin ayant examiné Courtney lui avait indiqué que cela serait bon, ce qui est rarement le cas). Suite à la confirmation de notre infirmière, nous avons calé ensemble la date du transfert à Toronto, qui était 6 jours après (le 23 mai). C’était tellement excitant !

Courtney a reçu de nouvelles instructions pour la prise des médicaments et désormais, elle devait également se faire des injections par piqures. Elle qui déteste les aiguilles, ce ne fut pas simple ^^ Heureusement, nous lui avons envoyé plein de courage mental malgré la distance et son mari et ses filles l’ont aidé pour cette partie. Nous avons la chance d’être une vraie équipe !

A ce moment-là, nous avons donc dû procéder aux réservations des transports et l’hôtel pour que Courtney puisse se rendre à Toronto pour le transfert (vols par avion aller et retour, taxis). Ce fut un moment mouvementé car comme dans tous les voyages il y a des turbulences et des imprévus. Et dans ce cas précis, c’est la réservation des billets d’avion qui fut agitée. En effet, nous pensions avoir réservé l’hôtel ainsi que les deux vols aller et retour, mais à trois jour du départ, la compagnie aérienne nous annonce que le vol retour est annulé.

Ce fut une montée de stress que nous avons du traiter loin de chez nous car, pour ne pas arranger les choses, nous étions en voyage à 800 km de chez nous pour un anniversaire surprise d’un ami. Après plusieurs appels et négociations avec la compagnie aérienne, nous avons enfin pu trouver un vol retour ! Nous avons pu organiser un Skype pour participer à notre façon et en équipe au transfert. Courtney était très détendue et accompagnée de son mari, donc rassurée.

Mon mari Simon ne pouvait pas prendre part à la visioconférence car il se trouvait en formation à ce moment-là et ne pouvait se libérer à son plus grand regret. Cet échange, même par téléphones interposés, fut un moment de partage extraordinaire. Je voyais Courtney nous regarder avec des yeux de future maman et pour ma part je dois dire que ce moment a créé des liens impressionnants.

Nous comprenons alors que nous rentrons dans un attachement plus fort que la volonté de faire un enfant. Un attachement qui nous fait comprendre que toute notre vie, nous serons liés avec cette formidable femme qui a cet instant précis nous donne le droit de tout simplement un jour espérer être parents. Le transfert ne dure que quelques minutes et ce fut étonnant tellement ce fut rapide. Durant ces vingt minutes, nous avons pu échanger également directement avec toute l’équipe médicale, qui a fait aussi de son mieux pour nous intégrer au transfert. Merci à eux!

Après le transfert, Courtney nous a fait profiter de sa balade avec son mari en nous envoyant des photos de Toronto et notamment des photos depuis la CN Tower à des centaines de mètres au-dessus du vide ! Durant plusieurs jours, les heures d’attente sont interminables et nous n’avons qu’une envie, c’est d’accélérer le temps pour avoir les premiers résultats (du test de grossesse urinaire) et en même temps nous avons toujours peur que celui-ci soit négatif. Après 7 jours d’attente, nous avons reçu la vidéo du test de grossesse urinaire que Courtney avait fait pour nous.

Mais pour découvrir les résultats de celui-ci, il faudra attendre le mois prochain. Promis, nous revenons vite pour vous raconter la suite de notre journey et de notre dream team!