Blog d’introduction des Parents Intentionelles: Marc & Emilie

ss2
Aujourd’hui nous sommes le 8 juillet et je viens de réserver un appartement pour préparer notre venue à Toronto pour début août.
Vacances estivales?
Chutes du Niagara ? Balade dans Distillery District ? Visite de la CN Tower?
C’est vrai, nous en profiterons pour faire tout ca.
Mais au programme, c’est plutôt prélèvement de mes ovocytes et recueil du sperme de mon mari et surtout… rencontrer Alicia.

Ha oui, on a oublié de se présenter. Moi c’est Emilie 35 ans, et mon mari Marc a 42 ans. Nous sommes les heureux parents d’une petite fille de presque 2 ans.
Elle nous comble de joie par sa gentillesse et sa joie de vivre.
Mais derrière ce bonheur se cache un malheur. À sa naissance, les médecins ont du m’enlever l’utérus. Ainsi, jusqu’au mois de février 2017, nous avons vécu chacun de ces moments avec elle comme le dernier. La plupart des parents trouvent que leurs enfants grandissent beaucoup trop vite mais c’est encore plus vrai lorsque l’on sait qu’on en aura pas d’autre.

Tout a changé au mois de février 2017 lorsque, sur un forum traitant de la greffe d’utérus, j’ai discuté avec une Maman qui avait eu recours à la GPA.
J’y avais pensé depuis longtemps mais pour moi, ce n’était pas possible puisque ce n’était pas autorisé en France.
Mais ça l’est à l’étranger et en particulier au Canada !
J’ai donc passé des journées à discuter avec elle, avec ses amis qu’elle avait rencontré au cours de son parcours, je me suis inscrite sur des forums, et une fois bien renseignée, j’en parle à mon mari.

Tour de suite, il est très ouvert à cette idée. Nous avons tout ce qu’il faut pour créer nos embryons. Nous avons deja eu un enfant ensemble. Je ne peux juste plus le porter… La décision est donc prise rapidement. Nous nous lançons dans les démarches pour faire une GPA !!!

ss5

Première étape: trouver une agence canadienne pour nous présenter des profils de mères porteuses.
Là encore, le choix est vite fait. Les personnes avec qui j’ai pu discuter sont en majorité passées par CFC. L’une d’entre elle me met donc en contact et ça tombe plutôt bien, car 3 semaines après, en mars 2017, CFC viendra à Paris. Nous les rencontrerons donc à ce moment là.

Juste avant de rencontrer CFC à Paris, nous avons reçu une première liste de profils auxquels nous n’avons pas donné suite car les critères ne correspondaient pas à ce que nous recherchions, ou alors c’est nous qui ne correspondions pas aux critères recherchés par la mère porteuse.

Mais 4 jours plus tard, le 6 mars, nous voilà donc à Paris. Rencontre avec Leia, Bree (avec qui nous avions deja skyppé) et toute la team CFC présente. Mais aussi rencontre avec des professionnels (avocate, docteur…)
Et surtout avec des futurs parents d’intention, et des jeunes parents qui revenaient du canada avec leur bébé.

Nous avons pu discuter avec presque tout le monde et sommes ressortis ravis: le projet se concrétisait.

ss1

Et il va se concrétiser d’autant plus que 4 jours après la rencontre avec CFC, nous recevons une 2eme salve de profils. L’un 2, Dana, nous correspond plutôt bien. Mais nous avons peur d’être refusé car la mère porteuse ne souhaitait pas que les parents d’intention aient déjà des enfants.
Pendant que je me renseignais auprès de Bree si ça valait le coup de tenter, celle ci nous renvoie 2 autres profils, donc un sur lequel nous flashons tout de suite : Alicia.

Gros coup de coeur sur son profil. C’est exactement celle que nous recherchions et nous le disons tout de suite à Bree. Par chance, Alicia a accepté d’être mise en relation avec nous à la lecture de notre profil !
Encore aujourd’hui, je n’en reviens pas que tout soit allé aussi vite.

 

Tout de suite, au premier mail, puis messages sur facebook et enfin skype, le courant est passé entre nous.
Des fois, on a l’impression d’être 2 amies qui se parlent de tout et de rien. Je ne sais comment la remercier de vouloir faire ca pour nous même sans nous connaître. Mais Alicia est comme ca: altruiste et généreuse. Elle a une famille incroyable, un mari génial et 3 magnifiques enfants. Elle veut maintenant donner cette chance à un autre couple et je suis tellement reconnaissante que ce soit à nous…

Alicia et son mari vont fêter leurs 30 ans. Ils adorent le camping, la pêche, profiter de la nature et de l’été. C’est pour cela qu’elle ne souhaite pas tomber enceinte avant septembre.
Nous acceptons sans problème, car cela nous laissera aussi le temps de faire les démarches de notre côté.
Et le temps est passé tellement vite.
Nous sommes donc en juillet, j’ai l’impression que c’était hier qu’on prenait la décision de se lancer dans la GPA. Alors que dans moins d’un mois… nous serons à Toronto ! Alicia, nous avons tellement hâte de te rencontrer, toi et ta famille…

ss4